Emily a lu : Okko - Le cycle de l'eau T1 et T2

Publié le par Emily

9782756020556.jpgOkko - Le cycle de l'eau T1 et T2

Hub

 

Résumé :

 

     Cette histoire se déroule au Japon. Okko est un ronin (samourai sans maître) qui sillonne le pays pour capturer des monstres ou des esprits contre un revenu. Il est accompagné d'un moine qui sait invoquer les esprits et d'un mystérieux guerrier masqué qui semble invincible. Alors que le groupe se repose dans un port après une mission, des pirates attaquent et enlèvent toutes les geishas. Petite Carpe, est alors enlevée. Elle laisse derrière elle son petit frère qui demande à Okko de la retrouver. Toute la troupe se retrouve alors sur la piste d'une mystérieuse affaire !

 

Mon avis :

 

     J'ai acheté cette bande dessinée au CDI sur la recommandation d'un collègue professeur d'histoire-géographie qui est complètement fan des BD. Je ne regrette vraiment pas mon achat !

     Ce qui frappe d'abord c'est la couverture. On y découvre Okko, le guerrier et le moine au sommet d'un rochet. Ils abordent une attitude guerrière. Une lune en arrière plan souligne la majesté des personnages. Les couleurs sont tantôt sombres, tantôt lumineuses. Cette couverture intrigue et donne le ton à toute la BD.

     J'ai particulièrement aimé le travail sur les expressions du visage. Les personnages ont un vrai charisme ! Autre procédé que j'ai apprécié, chaque lieu à une ambiance particulière. Celle-ci est matérialisée par une couleur. Par exemple, on passe de la navigation la nuit, bleue marine, à une salle de jeu éclairée en rouge par des lanternes. Les couleurs peuvent aller du très noir, très sombre, au rouge éclatant ! Cela donne du relief et une émotion à l'action.

     L'histoire n'en est pas pour autant oubliée ! Nous sommes dans un Japon passé et mystique. Les samourais côtoient les esprits et les monstres comme les ogres. Toutes les légendes du passé ont pris formes et sont vraies. Nous sommes donc dans un récit fantastique. Mais Okko mène avant tout une enquête pour retrouver Petite Carpe et surtout comprendre pourquoi elle a été enlevée. Le côté policier est très bien mené grâce à des dialogues bien écrit qui ne semblent jamais superflus. Chaque bulle est importante. La fin est très surprenante et allaitante. Impossible de refermer la BD avant d'avoir tout compris ! 

     Enfin, cette BD se décline en plusieurs tomes mais surtout en cycle. Un cycle = deux tomes. Ainsi, une histoire est finie rapidement. On n'est pas obligé de lire quarante tomes avant de connaître la fin. Je trouve cela très appréciable et pratique pour l'achat dans un CDI a petit budget comme le mien !

 

     Une très bonne découverte que je poursuivrait avec plaisir !

Publié dans BD

Commenter cet article